+261 20 22 612 22
Sélectionner une page
Photo Youtta Mohn

Interview de Roger RATSIMBARISON, technicien en optique (opticien-lunetier)

Bonjour, donc vous êtes opticien-lunetier, monteur en optique lunetterie et technicien en optique à Antananarivo ?

Bonjour, oui je suis monteur en optique lunetterie et technicien en optique de précision.

En quoi ça consiste votre métier ?

Je travaille des verres optiques manuellement sur machines traditionnelles (auparavant) ou automatiquement sur machines modernes à commandes numériques (aujourd’hui) et les monter dans des montures, les contrôler et les ajuster aux normes.

Mon travail consiste également à entretenir, régler, étalonner et maintenir les machines.

Depuis combien de temps vous exercez ce métier à Antananarivo ?

Depuis une vingtaine d’années à Antananarivo. J’ai une bonne connaissance de base technique.

Comment se déroule votre travail ?

C’est un  travail multitâches, qui consiste à planifier les livraisons, contrôler les verres et montures suivant les normes, suivant la commande, centrage des verres, taillage, montage dans la monture, contrôle des surfaces des verres, corrections, axes, rhabillage. Former l’équipe de notre laboratoire, les évaluer.

Nous étudions les montages complexes, délicats.

Pourquoi vous avez choisi ce métier ?

Je suis technicien avant tout, j’ai reçu les formations sur place pour travailler dans un atelier optique, tant en surfaçage de verres que montages optiques.

J’ai toujours aimé les travaux de précisions, manuels depuis mon enfance. La technique de l’optique correspond bien à mes études. Je me suis formé à l’électronique également.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous utilisons des technologies de pointe (numérique, les travaux sont à 75% automatiques) avec une grande précision. Nous travaillons également avec des appareils traditionnels (meule à main, frontofocomètre à canon, lime et ciseaux), cela dépend des cas à traiter.

Vous travaillez en équipe ?

Oui, une petite équipe de 3 à 5 personnes. Toute l’équipe est polyvalente, chacun est formé à réaliser de façon autonome, tous les travaux de l’atelier, du début jusqu’à la fin.

Quelles sont les contraintes liées à votre travail ?

La fragilité des verres et des montures. Certaines montures, appartenant au client rendent le montage des verres délicat. Pour le taillage des verres l’insuffisance d’eau est un risque. La coupure et l’instabilité de l’électricité sont également des contraintes. Un délai de livraison trop court pour un montage délicat représente un risque. La rareté de certains produits demande une attention particulière.

Vous fabriquez des lunettes à la demande des clients ou périodiquement ?

Nous travaillons suivants les demandes du département « marketing ».

Chaque personne est unique aussi chaque montage est unique. Nous réalisons à la demande de nos clients, en fonction de leur prescription, leurs écarts inter pupillaires.

Ça arrive que les clients vous consultent directement sans passer par un(e) ophtalmologue ?

Non. Nous ne faisons pas de montage sans les prescriptions (ordonnances) des ophtalmologues.

Comment gérez-vous vos stocks de lunettes ?

Nous gérons les stocks des consommables en fonction des montures et verres que nous proposons.

La plupart du temps vous proposez toujours aux clients ou savent-ils déjà ce qu’ils veulent ?

C’est le département « marketing » qui propose, nous les appuyons techniquement dans le choix. Il y a des prescriptions qui nécessitent des montures particulières.

Vous avez un conseil à donner aux jeunes intéressés par ce métier

Pour faire ce métier, il faut posséder des connaissances de base techniques et scientifiques (dessin – méthode de fabrication – maniabilité- mathématiques – physiques et un diplôme d’opticien bien évidemment, c’est un métier qui évolue.